Séquence « Le lycée Transmédia » en Cultures Numériques en 2de

Pour un projet en Cultures Numériques (l’option d’exploration expérimentée dans mon lycée), nous avons envisagé de survoler la notion de « transmédia » avec les élèves. En nous appuyant sur la culture de la convergence décrite par Henri Jenkins et fort de notre certification au MOOC sur le transmédia storytelling de Mélanie Bourdaa, nous avons tenté de créer une suite d’informations cohérentes, dispatchées sur plusieurs types de médias. Nous avons travaillé sur le choix de l’information en fonction des supports.

Pour nous détacher d’un simple produit multimédia, nous avons créé un serious game et des QR codes pour augmenter la dimension participative. En plus, on pouvait commenter les informations sur le blog.

Objectifs de ce projet 2

« Savoir créer des supports médiatiques variés en fonction de leurs spécificités  afin de proposer une information organisée et compréhensible pour apprendre à communiquer »

Voici le document distribué aux élèves  : LyceeTransmedia consignes.

et le document pour les professeurs : Projet 2 récapitulatifs profs

La consigne était de créer une infographie, une capsule vidéo et un serious game pour décrire une option d’exploration présente au lycée. Le but est de créer des supports de communication pour faire connaître l’orientation en 2nde pour les 3e des collèges alentours. Les élèves ont dû trier les informations à diffuser selon ces trois supports médiatiques. Nous avons sélectionné ces outils :

Piktochart

Pinnacle Vidéo Spin

JaWa

Faire le tri…

Nous avions pensé à cette description pour chaque support :

Caractéristiques médias

Les caractéristiques étaient expliquées en classe. Les logiciels étaient analysés (gratuits, propriétaires, freenium, open source…) pour leur faire acquérir une dimension culturelle du numérique. De même, nous avons tenté d’expliquer la complémentarité des supports :

infographie = simple et court

capsule vidéos  = explication et témoignage

serious game = illustration et immersion

La pratique de la création par les élèves a permis de faire des décrochages en réfléchissant sur les étapes de la construction des médias. En gros, lorsque les groupes « bloquaient », nous prenions du recul sur la pertinence de l’information dans leur projet transmédiatique :

« -j’y arrive pas monsieur !

-En as tu besoin pour ce support là ? Sinon, tu le mettras dans un autre… »

Des informations redondantes étaient éliminées sur certains supports pour mieux apparaître dans un autre. Par exemple, les chiffres sont difficilement compréhensibles dans une interview alors qu’ils sont très visibles dans une infographie. De même, les exemples d’activités en anglais s’illustraient mieux dans le serious game que dans l’interview… Cela permet de travailler la notion de sélection de l’information et de construction de l’information.

Un panel de médias

  • Pour l’infographie, nous avons choisi de créer un document qui puisse être publiable en ligne et imprimable sous forme d’affiche. Piktochart offre cette possibilité. Après avoir diffusé un tutoriel auprès des élèves, nous avons sollicité l’avis des professeurs de chaque enseignement d’exploration qui agissaient tels des commanditaires de l’affiche. Enfin, nous avions prévu de générer des QR codes pour la  journée porte ouverte.

consignes Piktochart

Ce diaporama nécessite JavaScript.

  • Pour les capsules vidéos, nous disposions au CDI d’un matériel  de haute précision acquis dans le cadre d’un projet Corménius à propos de la création de courts métrages. Il faut donc : une caméra HD, un pieds et une perche son télescopique.  Un lien  perdure encore sur le site du lycée.
  • Pour les serious game voir ici

L’évaluation des productions était incluse dans la note pour le troisième trimestre dans l’option d’exploration : grille d’évaluation projet 2 pour culture numérique

REM  : la dernière partie sur le serious game n’a pas été évaluée de manière sommative car le conseil de classe du dernier trimestre était déjà passé…

BILAN

Les + :

Les résultats dépassent souvent nos attentes !!! Certaines capsules vidéos nous ont surpris par leurs qualités.

-Nous avons pu nous appuyer sur les compétences des élèves qui ne sont pas mises en avant habituellement : par exemple certains d’entre eux avaient des chaînes Youtube avec des compétences élevées en montage vidéo.

-L’articulation entre l’information et son support est un aspect très intéressant pour l’EMI surtout sous l’angle de la construction de l’information. Ils ont appris les contraintes de la vidéo et du graphisme.

-Dans ces situations de création, la fiabilité et le croisement des sources se sont avérées pré-prépondérantes. Il fallait traduire les interviews et la recherche d’information en données fiables et diffusables : les autres professeurs veillaient au grain !

Les – :

-Une difficile diversité des compétences à gérer au fil des séances : ils n’étaient que 15 pour 3 professeurs mais la gestion de l’aide fut parfois laborieuse, surtout lors des prises de vue à travers le lycée.

-Ce fut un projet ambitieux par sa longueur et la motivation de certains groupes s’est perdue le long des séances. Il faut savoir remobiliser les troupes 😉

Advertisements

Une réflexion sur “Séquence « Le lycée Transmédia » en Cultures Numériques en 2de

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s