Séquence « Identité(s) Numérique(s) » en ECJS.

Lycée : ECJS de seconde sur « l’Etat de droit »

Thème 2: Le citoyen et la loi

2 groupes de 18 élèves. Travail en binôme

salle informatique avec PC et vidéos projecteurs

C’est un partenariat avec une collègue de philosophie qui introduit la séquence avec une réflexion sur la perception de leur identité (personnelle, juridique, esprit…) par les élèves.

Ce thème permet d’interroger les lois qui pourraient s’appliquer aux identités numériques et la résilience des traces. En effet, les actualités négatives autour du sujet se multiplient dans les médias. Des organismes officiels  et des associations diffusent des aides et des recommandations pour protéger les adolescents. Or ceux-ci ont parfois du mal à faire le lien entre les lois existantes (usurpation d’identité, droit à l’image, protection des données) et leurs activités numériques.

Voici une proposition de séquence qui lie le thème de la « présence numérique » s’appuyant sur Louise Merzeault et la notion élargie de trace de Béatrice Galinon-Mélénec.

L’objectif est de préparer un oral de 5 minutes par groupes sur des cas concrets qui se sont passés dans l’actualité (plus ou moins récente). Ils doivent décrire les faits et deviner si une loi s’y applique (ou peut-être qu’il est nécessaire d’en créer une). Un débat peut émerger si leurs camarades ne sont pas d’accord ou pour illustrer d’un exemple personnel : situations fâcheuses déjà rencontrées ou au contraire conseils positifs.

Par ailleurs, il est possible d’y glisser les notions de pertinence et de fiabilité de l’information puisqu’il s’agit de faire le tri entre différents sujets polémiques : faux compte facebook d’Omar Sy, géolocalisation, l’affaire Max Schrems, la censure sur certaines plate-formes…etc. Ils doivent décrire les sites visités.

La pédagogie visée est le franchissement d’un obstacle par le problème posé par le cas concret en vue d’une restitution commune des notions à découvrir et à connaître. On tente une reformulation des définitions en fin de séquence

Si on veut, on peut scénariser en faisant référence à des enquêtes à la Sherlock Holmes ou Les Experts pour des collégiens ou pour des CAP.

BILAN: 

Les + :

-Bénéfique pour tester leurs connaissances dans ce domaine. Souvent, les élèves sont au fait de l’actualité : ils connaissent leurs droits et les lois.

-Adaptable à tous les niveaux du LGT et du LP (on jouera sur les documents fournis aux élèves pour l’aide à apporter).

-Il est toujours intéressant de discuter de la gestion qu’ils font de leurs traces. La notion d’identité (numérique ou pas) est un sujet qui pique la curiosité des adolescents. Le partenariat avec la collègue de philosophie s’avère enrichissant pour tout le monde sur ce point.

Les – :

-Dimension créative absente : il faudrait prévoir une production finale en ligne (avec gestion des traces)

-Peu être trop orienté « risque »

-Est-ce vraiment une situation problème ?

Voici les documents d’accompagnement :

ECJS 2nde identité numérique fiche séance

ECJS 2nde identité numérique docs élèves

ECJS 2nde identité numérique situation problème

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s